J’aime modeler les visages de personnes qui me touchent par leur personnalité, leur caractère, leur charisme …qui n’a pas pleuré à la sortie de “La Ligne verte” avec Michael Duncan en 1999, qui est resté insensible aux textes de Coluche, Georges Brassens, ou aux actions de Nelson Mandela, Gandhi, ou du  Dalaï-Lama … Ces hommes ont peut être guidé mes mains dans leur création.